top of page

Comment dépasser peurs et colères avec le Fit Boxing

Dernière mise à jour : 6 oct. 2023


Le Fit Boxing est certes un sport, mais c’est aussi un bel outil pour la gestion des émotions. Avec de nombreux clients, nous avons pu résoudre des problèmes de stress, d’insomnie et de gestion des émotions.


Fit Boxing
Boxing Nyon

Cet article, peut paraître comme une digression par rapport aux autres post de blog, mais bien au contraire… Dans notre vie quotidienne, les émotions peuvent nous faire souffrir. Nous devons donc trouver différents moyens pour les gérer.

La peur et la colère font partie des quatre émotions primaires. La peur et la colère sont souvent présentes dans notre vie quotidienne, même si nous ne vivons pas dans une zone de guerre. Devant nos ordinateurs, dans la chaleur et la sécurité de nos maisons, nous pouvons être soumis à de subtiles agressions. Si subtiles que nous ne les remarquons même pas en fin de la journée. Ces agressions génèrent une énergie toxique en nous. Que pouvons-nous faire ?


1. Derrière le mot peur, on utilise les mots stress et crainte. Le stress de perdre un contrat, un procès, de ne pas plaire, de ne pas réussir... Finalement, c'est la peur, la peur de perdre, la peur d'être blessé...


2. Et derrière la colère, qu'y a-t-il ? Il y a des situations qui ne vont pas comme nous le voudrions : l'injustice, le manque de respect, intégrité mise en cause etc.


3. De là, un mal-être peut apparaître : celui de ne pas répondre à ces deux émotions. Surtout pour ceux qui ont été éduqués sur l'autel du "tais-toi et souris". Avec l'âge, la cocotte-minute ne supporte plus la pression, car ce mécanisme devient intolérable pour notre esprit et notre corps.


Le nombre de salle de Fit Boxing a explosé dans les grandes villes comme Londres et New York et ce n'est pas sans raison. Ce sport à haute intensité offre les nombreux plaisirs de la boxe sans ses défauts.


1. Cardio : Le premier argument de ce sport est évidemment cardiovasculaire, nous devons faire beaucoup de mouvements très rapidement, et au bout de 20 secondes, nous commençons à être essoufflé. Les boxeurs ont des capacités cardiovasculaires impressionnantes. Les pros savent que la fin d'un combat se résume souvent à celui qui a le meilleur cardio ; le travail cardiovasculaire fait donc partie intégrante de l'entraînement de boxe. En discutant avec des pros du MMA, j'ai été surpris d'apprendre que les dernières phases d'entraînement se faisaient sur des pistes d'athlétisme sur des séries de 800, 1500 mètres.


2. Renforcement musculaire : avec l'entrainement donc la répétition des mouvements, les muscles sont fortement sollicités et se renforcent. Évidemment, ce n'est pas du Crossfit... il n'y a pas de charge, mais donner des coups de poing et des coups de pied avec force et intensité permet le développement musculaire.


3. Renforcement des muscles fixateurs : nous avons des petits muscles autour des zones articulaires. Travailler ces muscles nous permet d'avoir des articulations moins fragiles. Nous avons tendance à ignorer ces muscles, mais avec l'âge, ils sont essentiels pour ralentir les risques de trauma et de l'usure.


4. Le renforcement des autres tissus :

les tendons, grâce au sautillement, aux mouvements répétés, les tendons deviennent plus puissants et résistants.

Les os, comme tout « sport à charge » : le mouvement et les petits chocs donnent un message au corps, ce qui permet de renouveler sa masse osseuse. Pour exemple : le vélo et la natation ne sont pas des sports à charge.

Les autres tissus comme la peau seront aussi impactés ; vos bras changeront d'apparence rapidement.



Parlons de ce qui se passe dans notre tête et notre corps. Peur, colère et tais-toi…


Nous sommes construits pour réagir. Le stress lui-même est une réaction à un évènement. Il n'est pas une fin en soi, mais plutôt une fonction, un turbo qui nous aide à agir. Et comme tous les vertébrés, nous réagissons par le mouvement.


En effet, en prenant une vision évolutionniste de notre espèce, nous considérons que nous sommes construits pour réagir par le mouvement. Notre système nerveux autonome est construit sur deux axes. Un axe est la réponse au stress par la fuite ou le combat (courant sympathique). Le fait de ne pas réagir peut générer des tensions.

Boxe Nyon
Cardio Boxing Nyon

Parmi les techniques de relaxation, nous avons les méthodes qui consistent à contracter certains groupes musculaires puis à les détendre (entre autres : la méthode Jacobson). En faisant cet exercice, nous prenons conscience de notre tension musculaire et nerveuse pour ensuite aller chercher la décontraction.

A un certain notre niveau de stress, nous ignorons à quel point nous sommes musculairement tendus.

Prenons l'exemple de l'électricité et des luminaires dans notre maison : à un certain moment de la journée, lorsque le soleil donne beaucoup de clarté même à l'intérieur de notre maison, nous pouvons avoir des doutes si une ampoule est allumée par erreur dans une pièce. Un réflexe possible, est d'agir sur l'interrupteur : allumer/éteindre rapidement pour voir la différence de luminosité, et ainsi le mettre dans la bonne position (interrupteur éteint).


Revenons à notre corps, à force d’être tendu, nous n’en avons plus conscience. Alors en contractant volontairement (interrupteur on) on reprend conscience de la tension. A partir de là, nous pouvons chercher l’état opposé (interrupteur off) qui est la détente.


En fit boxing, il y a cette logique de contraction/décontraction. Plus un muscle est décontracté, moins il consomme d’oxygène et plus il sera rapide à une contraction intense et donc efficace dans le mouvement. Au moment de l‘impact nous sommes au top de la contraction et pour tenir 1, 2 ou 3 minutes, il est nécessaire de se décontracter juste après chaque impact. Donc en faisant ces exercices nous reprenons conscience de l’état dans lequel nous sommes. Et évidemment pendant une heure, la dépense d'énergie (entre autres nerveuses) permet d'aller vers l'état de détente.


1. Contre la colère… Comme nous sommes programmés pour réagir physiquement par la fuite ou par le combat. Le Fit Boxing nous permet de répondre aux énergies subtiles et toxiques qui s’accumulent en nous.


En effet, en portant des pads (protections que nous mettons sur nos mains), notre partenaire nous laisse libre de taper sans lui faire mal.

Cardio Boxing
Fit Boxing Gland

Si certaines choses nous mettent en colère, notre séance du soir sera un moyen de faire sortir cette énergie qui est restée en nous. C'est une bonne chose car elle peut être toxique. En physiologie, nous parlons d’erreur de cible sur le sujet du stress qui endommage le corps.


En tapant sur ces petits pushing ball, nous exprimons notre réaction au stress par le mouvement : c'est un véritable exutoire.


Exemple : un événement m'a mis en colère durant ma journée de travail, j’ai cette énergie toxique en moi. Je n’ai pas réagi sur le coup pour certaines raisons. Le cours de Fit boxing va me permettre d’extérioriser cette énergie, de la faire sortir de mon corps et ainsi je suis détendu et nettoyé.



2. Gestion de la peur


Après une journée, vous pouvez énumérer les effets les plus subtils de la peur : après avoir croiser un conducteur agressif sur la route, être en retard, impliqué dans un litige, dans l'attente de résultats médicaux... Puis vous faites le total à la fin de la journée.


La peur la plus primaire n’est peut-être pas la crainte de recevoir une amende ou un email injurieux. Si nous revenons 120 000 ans en arrière : la peur ultime est de recevoir une violence physique pouvant mettre en cause notre intégrité... physique.

C’est dans notre ADN. Notre survie tient en ce réflexe : préserver notre corps pour survivre.


Au Fit Boxing, lorsque le partenaire tape sur ces pads nous prenons conscience que nos appréhensions sont exagérées. Nous avons une tendance à anticiper et exagérer des problèmes qui arrivent rarement. En faisant ce type d‘exercice nous mettons de la réalité, oui cela tape mais finalement je n’ai pas mal… Évidemment cela ne recense pas toutes les craintes de la vie, mais un certain nombre peuvent trouver leur solution par ce type d‘exercice. Vous comprenez que rien de tragique se passe, vous ne prenez aucun coup, vous n’avez aucune douleur ! Donc nous rationalisons nos craintes. Finalement tout se passe bien. Nous avons tendance à avoir peur de choses qui arrivent très rarement en réalité.


Notre physiologie est codée pour réagir et notre éducation s’est peut-être inscrite dans le « tais-toi et souris… ». Non, exprimons-nous, et n’allons pas contre notre processus naturel.


Voici un exemple typique pour comprendre : je suis le boxeur A, je simule que je vous envoie un coup de poing au visage, vous le boxeur B, vous l’évitez et répondez par deux coups de poings et un coup de pied ! Voilà… Quand on vous cherche... Vous répondez… On se sent mieux non :) ?

Évidemment durant la journée, de manière plus civilisée, donc verbale, courtoise, et constructive, nous répondons. Mais lors de nos séances, nous trouvons un exutoire car il n’est pas si évident de toujours répliquer sur tout et comme nous le voudrions.




CONCLUSION


1. La voie du ZEN : Non, le Fit Boxing ne rend pas plus agressif et ne cultive pas la colère et la violence. Comme beaucoup de sports, il y a un cadre avec des règles et du respect. Après une séance de Fit Boxing, vous vous sentez nettoyé, drainé, et vos tensions musculaires et nerveuses diminuent.

Faire de la boxe Suisse
Boxing Suisse

2. Faire à la Robert, genre baston… Faites avec un pro. Les mouvements sont techniques et précis. L’objectif est dans l’harmonie du mouvement, dans la compréhension de sa structure osseuse et musculaire, l’efficacité du geste sans se blesser et s’user. En effet, après plusieurs semaines, nous prenons plaisir dans un mouvement globale, agréable et puissant. Une sorte d’autoroute pour tout envoyer, sortir notre énergie avec une sensation de simplicité et d’efficacité grâce à un effet multiplicateur. C’est comme taper le premier jour avec un club de golf ou une raquette de tennis. Ce n’est pas intuitif, et après quelques entrainements tout est cohérent, le corps et l’esprit font un. Ce sont des mouvements rapides avec contact : il y a risque de blessures : poignet, épaule, hanche, genoux et cheville. C’est technique. Faire cela avec Robert votre coach sportif (pardon aux Robert :) ) c’est marrant une fois, cela n’amène à rien la deuxième fois.

Évidemment pour exprimer pleinement cette énergie en nous il faut faire de bon geste. Et l’encadrement par un professionnel est judicieux (axé sur les kentos, trajectoire rectiligne, épaules basses, hanches, logique des déplacements…). Prendre cette voie, c’est acheter un ticket pour l’autoroute de la décontraction et de la zénitude…


3. Les solutions pour la gestion du stress sont très différentes selon sa nature, son souci, son environnement et son histoire. Relaxologue praticien, je peux utiliser des exercices d’autohypnose, de respiration, de visualisation positive. Etc. Mais dans des situations précises, certains sports peuvent apporter une solution complémentaire. Cela peut paraître atypique, mais ne faut-il pas avant tout trouver des solutions ?






Marco PAONESSA

Relaxologue praticien diplômé

Life coach certifié



317 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page