top of page

Vos comportements impactent votre ADN et il vous le rendra bien…

Dernière mise à jour : 18 oct. 2023

Combien de fois avons-nous entendu cette phrase : « ce n'est pas de sa faute, c'est de famille, c'est dans son ADN » ? Non...Votre ADN n'est pas totalement marqué par un déterminisme rigide, par un héritage déversé par vos parents sur lequel vous ne pouvez rien faire et que vous ne pouvez que subir. Il y a certes une partie bloquée, codée dans votre ADN (comme la couleur des yeux, le type de cheveux, etc.), mais il y a une autre partie que vous pouvez gérer. Et nous ne devons pas la sous-estimer.

Vos grands-parents peuvent vous transmettre dans l'ADN leur alcoolisme, leur tabagisme, mais aussi de bonnes choses ! Et c'est à vous d'éteindre ou de réveiller ces éléments. Je m'explique, nous recevons 20 000 gènes. Le gène est un segment d’ADN dans lequel on trouve une information particulière qui permet la fabrication d’une molécule particulière. Au sein de ce gènes : le groupe acétyle allume ou éteint l'expression de ces gènes. Nous parlons de méthylation ou d'acétylation... Comme l'interrupteur d'une lumière, l'acétylation allume l'expression du gène et la méthylation éteint l'expression de ce gène. L'expression de ce gène, comme vous le comprenez, peut être une bonne chose pour vous, votre croissance, votre équilibre biologique, ou une mauvaise chose. Et pour simplifier, tout notre sujet est là : laisser s'exprimer les bons gènes et faire taire les mauvais. Un exemple : la recherche sur le stress montre que suite à un traumatisme appelé communément PTSD (Post Traumatic Stress Disorder), le stress a un effet de méthylation (éteindre...) sur un gène clé, ce qui inhibe le transport de la sérotonine (c'est l'hormone pour retrouver son calme), et donc cela conduit la personne à être dans une hypersensibilité constante avec des comportements obsessionnels. Vous comprenez l'importance de votre environnement et de vos comportements sur l'activation ou l'extinction de l'expression de vos gènes. Mais qu'est-ce qui nous fait allumer ou éteindre l'expression de ces gènes ? Il y en a 5...


Les 5 comportements :

  1. Nutrition : Vous vous doutez de ce qui va dans votre assiette et votre verre va éveiller les bons gènes et ceux qui vont plutôt activer les mauvais. Il faut savoir faire la fête, mais si c'est tous les jours, ce n'est plus la fête.

  2. L'exercice physique : Nous sommes faits pour bouger, nous sommes construits pour gérer nos émotions par le mouvement. Pas besoin de faire du sport intensif. Simplement bouger, même doucement. Le mouvement fait partie de notre équilibre de vie. Si vous envisagez une vie sans être connecté avec votre corps... Cela va être, à mon avis, compliqué. Mais chacun vit sa vie à sa guise.

  3. La gestion du stress, et plus particulièrement notre perception du stress. En clair : Il y a une situation, un événement, qui est le stresseur, mais de l'autre côté, dans notre état intérieur, notre perception du stress... En PNL, cette perception dépend de notre système interne, de notre carte du monde. Et c'est cela qui est important... Certaines choses vous stressent, mais pas votre voisin... Ce qui est important n'est pas le stresseur, ce qui est important est de respecter notre ressenti, ou celui de votre proche, par rapport à ce stress.

  4. Faire des choses qu'on aime faire, son métier et/ou ses loisirs.

  5. Avoir un vrai réseau social réel, être dans une communauté où il y a de la joie, des rires, de l'empathie et de la solidarité. Nous ne sommes pas faits pour être isolés ou baigner dans des relations toxiques.

Le scientifique Joel de Rosnay (vous trouverez une bibliographie en commentaire) parle de notre ADN non pas comme une musique, mais comme un instrument de musique... C'est à vous de savoir bien jouer avec votre instrument grâce à vos comportements. Vos gènes, peut-être, vous prédisposent à l'obésité, la dépression, le diabète de type 2. Ce n'est pas une fatalité comme une partition de musique, vous devez savoir jouer de votre instrument pour faire votre musique, et cela dépend de vos choix... Cette vulgarisation, pour qu'elle soit compréhensible, simplifie beaucoup les choses. Mais pour les passionnés, voici une petite bibliographie sur le sujet si cela vous intéresse. Le point essentiel est que ce sont vos actions quotidiennes avec votre corps et votre esprit qui modifient votre capacité à produire des cellules, avec des bonnes choses, mais aussi des mauvaises choses pour vous. À vous d'activer les bons gènes et d'endormir les mauvais gènes.



Bibliographie :

  • Joel DE ROSNAY, La Symphonie du vivant.

  • Elizabeth Blackburn, The Telomere Effect.

  • Dean ORNISH, Reversing Heart Disease.

  • Claudine Junien, La Révolution épigénétique.

  • David Kayat, Le vrai régime anticancer.

  • Pierre-Henri GOUYON, Précis de génétique des populations.

  • Deepak Chopra, Super Genes.

  • Frédéric Saldmann, Le meilleur médicament, c'est vous.

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page