top of page

Imagerie mentale pour le golfeur !



"Je vais bien, tout va bien", "je me sens de mieux en mieux... " Stop ! Ceci n'a rien à voir avec l'imagerie mentale aussi appelée visualisation positive. Cette méthode, très utilisée en sport dont au golf est cette capacité mentale de nous représenter une situation et de ressentir les émotions et les sensations liées à cette situation. Autrement dit, nous allons vivre une situation que nous avons seulement imaginée. Personnellement, j'ai ce moment magique ou je devais passer ma balle au-dessus d'un chêne pour jsute tomber sur le putting green. Ce coup a été fait il a 20 ans mais il est dans ma mémoire et me sert de référence lors de moment difficile.

Selon son intensité, cette représentation peut déclencher les mêmes effets physiologiques que le ferait la réalité. Donc dans le cadre du développement personnel, nous pouvons, par l'entraînement arriver à des résultats que ce soit sur la volonté d'atteindre un état mental précis (détente, vigilance, sensibilité à la douleur...) ou de développer des compétences.

Dans mon cabinet à coté de Genève, je l'utilise pour des sportifs, des musisciens et des cadres pour faire face à des évènements importants.


Vous avez du mal à le croire ? Prenons l’exemple le plus simple et le plus connu qui soit : le test du citron.


Vous allez fermer les yeux et imaginer une tranche de citron. C'est parti ! Vous visualisez cette tranche de citron, elle est devant vous.

Vous découvrez chacune de ses formes, ses quartiers, ses pépins, attardez-vous sur ces différentes parties. Puis, vous vous concentrez sur ses différentes couleurs et ses textures.

Toujours dans votre imagination, vous prenez cette tranche avec votre main, vous sentez son poids entre vos doigts et vous l'approchez de vos lèvres. Cette tranche de citron est proche de vos lèvres, mais ne les touche pas. Restez quelques instants ainsi. Son goût s'écoulera dans peu de temps dans votre bouche.


Stop ! Revenons à la réalité. Que s'est-il passé ?

Est-ce que votre corps a réagi à la pensée du citron imaginaire sur votre langue en produisant de la salive ?

Grâce à l'imagerie mentale, nous pouvons modifier notre état physique et susciter des réactions dans notre corps. Notre cerveau ne fait pas la différence. Et, nous allons en profiter.


L'étude de Blaslotto est la référence sur le sujet :

Le Docteur Blaslotto de l’université de Chicago, a mené une étude sur une équipe de Basket-ball qui a été divisée en trois groupes afin de tester leur habilité au lancer franc :

- Le premier groupe pratiqua des lancers francs durant une heure quotidiennement.

- Le second groupe se contenta de se visualiser en train de réaliser des lancers francs.

- Le troisième groupe, enfin, n’eut rien à faire.


Après la période de 30 jours, les groupes ont pu faire des lancers francs :

- Le troisième groupe ne s’améliora évidemment pas.

- Le premier groupe s’améliora de 24 %.

- Enfin le second groupe, lui, progressa de 23 % par la seule visualisation.



L’imagerie mentale a eu un effet aussi important sur les performances que l'entraînement physique.

Grâce à la répétition de cette visualisation (ici pendant 30 jours consécutifs), de nouvelles connexions neuronales ont donc été mises en place, c’est la plasticité neuronale.



À quoi cela peut servir pour un golfeur :


I Se mettre rapidement dans un état mental précis (calme, sérénité, confiant…) :



Je peux témoigner personnellement : je suis de nature vive et tendue plutôt que décontractée… J’ai mis en place une visualisation positive, adaptée pour moi, me permettant en moins de 90 secondes d’atteindre mon état de détente optimale. J'arrive à un tel niveau que je sens totalement mon corps détendu et mon esprit calme quelque soit la situation extérieure. Pour cela, Il a fallu mettre en place le bon texte et répéter, modifier, ajuster et s’entrainer pour arriver à cet état.

Il y a un grand nombre de visualisations, pour vous aider dans votre démarche selon votre situation et votre objectif, je vous propose le meilleur programme pour vous… Rumination après le travail, mettre de côté les mauvaises pensées ou encore rester concentré dans un environnement bruyant… Il y en a sur de nombreux sujets.


II Se préparer à un événement stressant :

Nous pouvons faire face à des évènements stressants : un examen, une audition, une compétition. Grâce à certaines visualisations, nous pouvons mieux nous préparer à cet événement.


III la visualisation positive pour développer une compétence particulière à la fois physique et mentale.

Grâce au principe de la plasticité neuronale, une personne réagit et agit en moins d'une seconde à un stimulus avec une combinaison de mouvements : nous le voyons au tennis, au football, à l'escrime, à la boxe, aussi avec les musiciens, les militaires...




Ceci est possible grâce la plasticité neuronale. Pour la définir simplement et rapidement : Chaque neurone de notre cerveau peut mettre en place jusqu'à 10,000 connexions avec d'autres neurones et ces liens changent au fur et à mesure que vous entrainez à une tâche particulière. Cette tâche peut être physique, mais aussi uniquement cognitive. La plasticité neuronale modifie les circuits neuroniques. Au début une connexion temporaire se met en place grâce à des substances chimiques autour des neurones. Avec l’entrainement, ces connexions temporaires deviennent plus structurelles et avec le temps les neurones changent de forme et de position. Donc plus nous nous entrainons plus nous développons une structure neuronale qui nous rend meilleur dans ce domaine. Si le sujet vous intéresse je vous conseille de regarder le documentaire Human the World Within qui le vulgarise très bien.

Ainsi par l'entrainement mentalement nous développons des compétences pour mieux faire, plus vite et en toute circonstance.


Comment cela fonctionne et ses limites.


La visualisation positive fonctionne efficacement parce que nous la faisons dans un état particulier : les ondes alpha !


Grâce à un électroencéphalographe, nous pouvons retranscrire l’activité du cerveau en fréquence électrique. À certaines fréquences d’ondes, nous avons une certaine activité cérébrale.

Les ondes delta de 0,5 Hz à 4 Hz définissent un sommeil profond, les ondes thêta de 4 à 8 Hz le sommeil avec les rêves, la relaxation profonde, la méditation et l’état d’hypnose. Concernant notre sujet les ondes alpha de 8 à 13 Hz, la relaxation légère, la visualisation positive.

Ils existent d’autres ondes, mais restons sur notre sujet. Au niveau alpha, les hémisphères de notre cerveau sont connectés. Cette connexion nous permet de mieux nous concentrer et de mieux gérer nos émotions.

Pour que la visualisation positive soit efficace, elle doit commencer et se faire à cet état d’onde alpha.




C’est comme tout, c’est en visualisant, qu’on… visualise efficacement.

En effet, c’est par l’entrainement, la répétition grâce à la plasticité neuronale que vous devenez en plus en plus efficace dans votre visualisation. Comme je le disais précédemment à titre personnel, j’ai travaillé à une visualisation faite pour moi et après trois semaines, j’arrive dans un état mental et de calme très rapidement. Nous avons des outils fantastiques en nous, et nous n'avons pas toujours besoin de solutions extérieures. Mais évidemment, il y a un chemin à parcourir pour y arriver.


En plus des répétitions, il est important de travailler sur un script personnalisé. En effet, une visualisation positive peut être rendue plus efficace par l'écoute d'un texte précis. Si ce dernier est fait sur-mesure, il sera plus efficace pour vous. C'est là que vous avez besoin d'une personne compétente pour le commencement.



Les limites…

Il y a des limites : tout d'abord l'imagerie mentale peut être une aide, mais aucunement le remplacement d'un traitement médical. De plus, nous ne pouvons pas nous investir dans n'apporte quelle visualisation considérant ses phobies, ses douleurs passées. Un encadrement est nécessaire au début pour que cela soit fait de manière sécurisée et efficace, puis un processus par étape se met en place pour que finalement la personne soit totalement autonome… Commencer avec un professionnel sur le sujet vous permettra de vous diriger sur le bon chemin avec efficacité.




Marco PAONESSA

Préparation mentale Coach

Relaxologue praticien agréé ASCA







2 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page